Retour

Mosquée de ghardaia

Fondé en 1048, Ghardaïa « Taghardaït » appelée aussi la perle des oasis et la capitale de la vallée du M’zab, est situé en amont de la vallée du M’zab, et s’organise autour d’une colline.

Situés à 600 km au sud de la ville d'Alger, au cœur du désert saharien, les cinq ksour (villages fortifiés) de la Vallée du M'Zab forment un ensemble homogène extraordinaire constituant la marque, dans le désert, d'une civilisation sédentaire et urbaine porteuse d'une culture originale qui a su, par son génie propre, préserver sa cohésion à travers les siècles. Constituée des ksour et des palmeraies d'El-Atteuf, de Bounoura, Melika, Ghardaïa et Béni-Isguen (fondés entre 1012 et 1350), la Vallée du M'Zab a conservé depuis le XIe siècle pratiquement le même mode d'habitat et les mêmes techniques de construction, commandées tant par un contexte social et culturel spécifique que par la nécessité d'une adaptation à un milieu hostile, dont le choix répondait à une nécessité historique de repli et un impératif de défense. Chacune de ces cités miniatures, enserrée de murailles, est dominée par une mosquée dont le minaret fait fonction de tour de guet. La mosquée est en effet conçue comme une forteresse, dernier bastion de la résistance en cas de siège, et comporte un arsenal et un silo à grains. Autour de ce bâtiment essentiel à la vie communautaire, s'organisent des maisons disposées en cercles concentriques jusqu'au rempart.
Lors de la fondation du Ksar de Ghardaïa en 1048, elle fut le premier bâtiment à avoir été construit sur le point le plus élevé et le plus domine de la colline.
En plus de deux salles de prières, plusieurs autres infrastructures s’articulent autour de la mosquée notamment les « Mahdrates » situées au Nord et qui sont des lieux réservés pour l’apprentissage du livre saint, ainsi que la gestion du système de surveillance et de défense de la cité.

La mosquée possède en outre, deux minarets, le premier, plus ancien, et nettement plus petit de taille, ne dépassant pas six mètres de hauteur, et dont il ne reste actuellement que la partie supérieure, la partie inférieure étant dégagée pour permettre un passage, suite aux différents travaux d’extension. Le deuxième minaret, fondé au 16ème siècle à l'époque du cheikh Ammi Saïd, a une forme pyramidale et s’élève à 23 mètres à partir d’une base d’environ six mètres carrés.

Les différents espaces composants la grande mosquée, demeurent animés même en dehors des heures de prière.

Utile :

    Prix : Gratuite
    Adresse : Ghardaia, Algérie.


Dans la même wilaya :